Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 23:33

L-etrange-cas-de-Juliette-M.jpg

Fantastique Jeunesse
Edition Milan
2013
439 pages
Traduit par Marie Cambolieu
15€20
 

RESUME
 
Londres, 1895.
Juliette Moreau n'est plus rien. Sa vie a basculé le jour où son père, le plus éminent chirurgien de Londres, a été accusé d'ignobles pratiques médicales. Est-il mort? En fuit? Nul ne le sait. Une chose est sûre : Juliette doit maintenant se débrouiller seule pour survivre. Et tenter de répondre à cette terrible question qui l'obsède : qui est vraiment son père? Un fou ou un génie?

 
MON AVIS
 
  Je remercie les éditions Milan et Livraddict pour ce partenariat qui m’a fait passer un bon moment.
 
  Avec ce livre, nous entrons dans la peau de Juliette M. dont le père, un imminent chirurgien accusé de pratiques ignobles pour l’époque, a disparu. Pour vivre, elle fait le ménage dans l’université de médecine de Londres, le King’s College. Deux événements majeurs qui apparaissent dès le début du livre vont changer sa vie et l’embarquer dans un voyage aussi inattendu que surprenant.
 
  Vu que le livre est écrit à la première personne du singulier, je suis tout de suite rentrée dans l’histoire. J’ai immédiatement adoré l’univers et l’ambiance sombre et glauque, rempli de mystères, dans lequel l’auteure nous emmène. Plus j’avançais dans le livre, plus je me disais que cette histoire me rappelait autre chose ; et j’ai fait le rapprochement avec « L’ile du docteur Moreau » de H.G. Wells dont l’auteure s’est fortement inspiré en fait. Mon plaisir n’en fut nullement gâché, au contraire il fut décuplé et les pages ne sont tournées toute seule jusqu’à la dernière. Cette lecture m’a même donné envie de lire le livre de Wells que je ne connais qu’à travers el cinéma. Et j’ai été de surprise en surprise, en passant par l’étonnement, l’effroi et l’horreur.
 
  Le style de l’auteure est addictif, sans fioriture et sans longueur. Le texte est découpé de façon à vouloir lire le chapitre suivant à chaque fin de chapitre vu comment ceux-ci se termine, ce qui fait que le livre se lit assez vite. La fin ne donne qu’une seule envie : avoir la suite pour continuer à suivre les aventures de Juliette, de Montgomery et Balthasar.

Une mention spéciale pour la couverture qui m'a donné envie de découvrir ce que le livre cachait.
 
  En conclusion, un livre qui revisite le livre de Wells d’une façon addictive grâce au style de l’auteure. Je vous le conseille que vous ayez lu le livre de Wells ou pas.
 
D'autre avis sur

logo livraddict
Le tome 2 serait prévu en VO en janvier 2014
Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Fantastique - Mes avis
commenter cet article
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 16:20

A-l-ombre-des-falaises.jpg

Fantastique
Collection Sang d’Ame
2013
144 pages
Version papier : 12€90
Version numérique : 3€99

 
RESUME
Nous sommes en 1901, dans un petit village des Cornouailles. Elisabeth vient de perdre son père et accepte difficilement la froideur de sa mère.
L’été où elle quitte l’enfance, elle comprend que derrière les apparences d’une petite bourgeoisie provinciale obsédée par la peur du scandale, se dissimulent des drames insoupçonnables, et des monstres qui rôdent, les soirs de pleine lune, dans l’ombre des falaises.
 


MON AVIS
Je tiens, tout d’abord, à remercier les Editions du Petit Caveau pour ce partenariat numérique.
 
Nous suivons Elisabeth, jeune fille de 14 ans dont le père vient de décéder et dont la mère reste froide devant sa peine. Elle rencontre Chris Osborne, fils adoptif du châtelain de Windmoor, personnage énigmatique qui se dévoile au fil des pages. Un événement majeur va bouleverser la vie de tous et révéler des secrets enfouis depuis toute une génération.
 
La plume de l’auteure est à la fois très poétique et très abordable. Les mots s’enchaînent facilement et les pages se tournent toutes seules. Le vocabulaire est recherché tout en étant compréhensible. L’équilibre entre narration, description et dialogue est parfait et à aucun moment le livre devient ennuyeux.
L’auteure a su revisité, à sa manière, le mythe du vampire sans que cela soit du déjà vu/lu, bien que certaines révélations soient évidentes.
 
J’ai aimé le coté fantastique de ce livre mêlé à une enquête « policière ». Par les descriptions, je me suis trouvée sur les falaises des Cornouailles qui sont, dans mon imaginaire, bien mystérieuses.
 
Par contre, j’ai été gênée au début du livre par le jeune âge d’Elisabeth dont le comportement et l’attitude correspondait plutôt à une jeune adulte. Cela m’a dérangée au début mais, par la suite, j’ai fait abstraction de ce détail et me suis laisser happée dans l’histoire jusqu’au dernier mot.
 
En conclusion, j’ai adoré ce petit livre qui reprend le mythe du vampire d’une façon innovante qui mélange fantastique et enquête policière.

  D'autre avis sur
logo livraddict
Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Fantastique - Mes avis
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 22:25

Opprimés 01

 

Jeunesse Fantastique

Editions Milan

Collection Macadam

2013

318 pages

15€20

Traduction : Emmanuelle Pingault

 


 

Elyse croyait être la seule.

La seule à vivre un terrible secret : elle vieillit cinq fois moins vite que n'importe qui ; à 90 ans, elle en paraît 18.

Mais un jour, William croise son chemin. Il est comme elle, et il lui apprend la vérité. Elyse et William, et d'autres encore, très nombreux, sont les descendants des dieux de l'Olympe.

Ils forment un véritable peuple, invisible au milieu des humains. Mais c'est un peuple opprimé, sous la coupe d'un Conseil implacable et tout-puissant.

En découvrant ses semblables, Elyse découvre l'oppression. Et la révolte.

 


 

MON AVIS

 

Quand j’ai lu la quatrième de couverture, j’étais tout de suite tentée de savoir ce que ce livre renfermait. Alors quand Livraddict l’a proposé en partenariat, j’ai tenté ma chance et j’ai été choisie. Merci à la team de Livraddict et aux éditions Milan pour cette découverte.

 

Nous y faisons la connaissance d’Elyse qui a une particularité : elle a réellement 90 ans mais en parait 18. Elle a été élevée, protégée par ses parents mais ceux-ci sont partis trop vite suite à un accident sans lui expliquer sa particularité. Elle a été élevée par Betsy, à qui elle a dit son secret. Après le décès de sa mère adoptive, elle se retrouve à San Francisco. Elle y rencontre William qui lui apprend qu’elle n’est pas toute seule et lui fait rencontrer toute une société descendant des dieux de l’Olympe.

 

J’ai trouvé qu’Elyse acceptait très vite ce qu’elle apprend sur elle, sur la société à laquelle elle appartient. Elle a parfois des réactions de jeunes adultes alors qu’elle a 90 ans et d’autres fois elle fait des choix dangereux mais posés et réfléchis.

A coté, William est très gamin au début du livre et devient plus adulte par la suite dans ses choix et attitudes. J’ai particulièrement apprécié que son entrée dans la vie d’Elyse permette à celle-ci de vivre sa vie de « jeune fille de 18 ans ».

Les autres personnages, qui sont assez nombreux, sont survolés et j’ai trouvé dommage qu’ils ne soient pas plus approfondis.

Donc je ne me suis pas particulièrement attachée à l’un ou l’autre.

 

A propos de l’histoire, j’ai complètement adhéré à l’utilisation de la mythologie grecque de la façon dont elle est utilisée. J’adore ce genre de rapprochement entre les temps modernes et le passé.

 

Le style de l’auteur est très fluide et facile à lire. Il y a un bon équilibre entre la narration et les dialogues ce qui n’alourdit pas le texte. Il n’y a pas forcément énormément d’actions mais je n’ai aps trouvé non plus de longueur dans le récit.

 

Par contre, je n’ai pas pu m’empêcher de faire un parallèle avec Harry Potter sur certains points. Ce qui m’a gênée pour rentrer complètement dans l’histoire.

 

En bref, un bon premier tome qui fait plus que mettre en place l’histoire, dans lequel on apprend pas mal de choses qui sont un peu trop survolées dans l’ensemble. En espérant en savoir plus dans les prochains tomes que je lirais sans hésiter.

 

Une mention spéciale pour la couverture que je trouve belle et énigmatique. Et le titre est en relief. J’adore.

 


Lu dans le cadre d'un partenariat avec

logo livraddict

et

 


 

Lu dans le cadre du

critiquesABC2013

Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Fantastique - Mes avis
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 17:52

La conspiration des anges 1 GENRE :

   Fantastique

 

 EDITEUR :

    Edition Persée - 2010 - 436 pages

 

 RESUME :

     Quand on lui proposa de résoudre l'interrogation « les ovnis et les extraterrestres existent-ils ? », René Alexandre, maître de conférences en Physique des matériaux, et franc-maçon, accepta le défi. Il ignorait à quel point la réponse remplirait sa vie. Confronté au prolongement de la vie après la mort et aux origines de l homme, ce chercheur plonge au sein d une lointaine conspiration. Le secret des Templiers, l Expérience de Philadelphie, l énigme du Triangle des Bermudes, l Incident de Roswell, l Affaire Ummo et l échéance de 2012 se télescopent dans l univers occulte de sociétés secrètes dirigées par d anciens dieux sumériens, les Annunaki. À travers un universitaire atypique qui voit son monde rationnel s effondrer peu à peu autour de lui, l auteur capture le lecteur et l entraîne dans un monde en trompe l il, peuplé de personnages célèbres et inconnus, fait d organisations secrètes, où les technologies de pointe côtoient les rituels magiques. En contrepoint, s y trouve mêlée la tragique histoire de Lucifer qui chuta par amour, en s opposant au dieu de l Ancien Testament. Toutes vos certitudes y seront bouleversées à jamais car René Alexandre a choisi pour vous la pilule rouge. Mais attention, le réveil risque d être brutal. Les contrôleurs vous observent, vous surveillent. Ne les cherchez pas, ils sont déjà là.

 

MON AVIS :

  Pour commencer, je tiens à remercier le site Babelio et les éditions Persée de m’avoir permise de découvrir ce roman, par le biais de l’opération Masse Critique.

 

 J’ai choisi, lors de cette opération, de cocher ce livre car la 4ème de couverture m’a intriguée et j’ai voulu en savoir plus sur «  ce monde en trompe l’œil, peuplé de personnages célèbres et inconnus, fait d’organisations secrètes, où les technologies de pointe côtoient les rituels magiques ».

 

  Dès le 1er chapitre, on trouve sur le chemin un cadavre ; dans le 2ème chapitre, il y a une disparition en tout point bizarre. Ensuite, un petit retour en arrière pour suivre l’histoire de René Alexandre, maître de conférences en Physique des matériaux et franc-maçon. René Alexandre se retrouve confronter à l’inexplicable, au surnaturel et aux esprits … et, là, je ne peux en dire plus de peur de spolier … donc à vous de découvrir la suite.

 

  J’ai aimé ce livre qui m’a fait découvrir des faits historiques et complots en tout genre. J’ai eu, au fil de ma lecture, l’impression de voyager entre Da Vinci Code et X-files. Ce qui fait un peu peur, c’est quand même quand on vous préviens au début du livre que c’est d’après de faits réels…

 

  Par contre, j’ai eu du mal à avancer pour plusieurs raisons. Premièrement, le style de l’auteur est plutôt soutenu avec des mots un peu compliqué pour lesquels il m’a fallu l’aide du dictionnaire et des phrases à rallonge pour lesquelles quand vous arrivez au bout vous ne savez plus le début et qu’il faut relire pour tenter de comprendre le sens. Deuxièmement, la structure du livre est très dense : déjà que c’est un pavé grand format de 431 pages (là même pas peur, j’ai lu plus gros !!!) mais c’est écrit petit avec peu de dialogue et beaucoup de narration.

 

En bref, une lecture très intéressante pour ceux et celles que le sujet interpelle à lire au calme vu le style de l’auteur et la structure du livre.


Livre lu dans le cadre du challenge
critiquesABC2013Lettre A : 4/26

Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Fantastique - Mes avis
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 15:55

Enchantment Emporium GENRE :

     Fantastique

 

 EDITEUR :

     J'ai lu - Collection Darklight - 2012 - 607 pages

 

 RESUME :

    Vivre au sein du clan Gale, c'est comme entrer en sacerdoce : il y aura toujours un membre de la famille pour savoir où vous vous trouvez, une tante pour vous dire quoi faire, qui fréquenter, quel charme utiliser...
Lorsqu'on a 24 ans, un certain pouvoir, mais plus de boulot, revenir au foyer familial n'est pas une partie de plaisir, croyez-moi !
Le jour où ma grand-mère m'a proposé de reprendre sa boutique à Calgary, j'ai sauté sur l'occasion. Je ne me doutais pas alors que la clientèle serait pour le moins... spéciale !

 

 MON AVIS :

« Enchantment Emporium » est le premier livre de Tanya Huff que je lis et ce fut donc une découverte du style de l’auteur pour moi.

J’ai voulu lire ce livre car je fus attirée par la couverture que je trouve jolie avec ses tons violets et ses effluves de potions. A cela s’ajoute que le résumé laisse planer un mystère que j’aurais bien voulu percé.

Dans ce pavé de 607 pages, nous suivons les aventures d’Alysha Catherine Gale (Allie pour les intimes), 24 ans, qui se voit confier par sa grand-mère sa boutique d’occasion de Calgary, nommée, Enchantment Emporium, boutique d’utilité publique pour une certaine population un peu spéciale et boutique un peu spéciale aussi. Cette boutique est protégée par des enchantements, elle recèle un miroir magique, sert de poste à des personnes fantastiques qui vivent dans notre monde et propose entre autre des potions et des yoyos. Dés son arrivée, elle remarque des ombres qui planent sur la ville. Elle y fait aussi la connaissance de Joe, un leprechaun qui l’aide dès le départ dans la brocante, de Graham, un journaliste un peu spécial et d’autres êtres fantastiques comme les sprites, les loireag …

Allie est issue de la famille Gale, une famille de sorcières dans laquelle il y a très peu d’hommes. Cette famille (très nombreuses  et c’est rien de le dire !!!) s’adonne à des rituels (mais je ne pourrais pas vous en dire plus pas pour ne pas spoiler mais car je n’en sais pas plus !!!) et a des mœurs un peu bizarres flirtant avec l’inceste (fait un peu dérangeant dans ce genre d’histoire surtout vu que cela n’est pas très clairement explicite dans le livre).

D’un coté une famille de sorcières, de l’autre des ombres et comme on peut s’en douter les deux clans se s’entende pas et le premier veut protéger la Terre de l’invasion du deuxième.

Tanya Huff nous entraine dans un univers fantastique pas trop mal mais non développé donc j’ai eu l’impression qu’il me manquait des éléments et ce fait est dommageable.

De plus, ce manque d’explication se retrouve aussi dans la description de la famille Gale dans laquelle on se perd très facilement. En effet, en 33 pages, nous faisons la connaissance 16 membres de la famille sans savoir qui est qui, quelles sont les liens de parenté et sans avoir un minimum de présentation sur les personnes.

Quelques chapitres plus loin, émergent de ce clan Allie, le personnage principale, son frère David, sa cousine Charlie (l’électron libre de la famille), son cousin Roland, Mickael (ami d’Allie).

Par rapport au style de l’auteur, je peux dire que l’écriture est simple mais c’est gâché par le fait que certaines phrases n’ont aucune construction grammaticale correcte, que l’on a l’impression, un peu trop souvent, qu’il manque des éléments pour que cela soir compréhensible. Et cela rend, du coup, la lecture pas fluide du tout et amène une certaine lenteur.

A cela s’ajoute un découpage du livre complètement loupé (à mon avis). Dejà par rapport aux chapitres qui sont long mais long, au point que je me demandais si ça aurait une fin. Il y a 13 chapitres en tout pour un livre qui fait 607 pages. Faites le calcul : ça fait une moyenne de 46/47 pages par chapitre. C’est long …. Ensuite, le découpage dans les chapitres est mal fait et pas assez visible. Souvent (trop souvent) j’ai eu l’impression de passer d’une situation à une autre, d’un personnage à un autre, sans lien avec ce que j’avais lu avant. Il fallait que je revienne sur ce que j’avais lu pour vois qu’il y avait une interligne  qui annonçait un changement. Ce qui a ralenti une fois de plus la lecture.

Un point positif dans ce livre (il y en a quand même un !!!), c’est un élément de la fin que je n’avais pas du tout envisagé et qui m’a surprise.

En bref, une histoire fantastique et un univers intéressant mais pas assez développés, un manque d’explications qui laisse sur sa faim, trop de personnages au début dans lequel on se perd facilement, une structure du livre pas adéquate font que ce livre est une petite déception pour moi.


    Je remercie Karine du Club de Lecture pour m’avoir permise de découvrir ce livre via un partenariat avec son forum.
clublecture


J'ai lu ce livre dans le challenge ABC 2012/2013 de Babelio.com
critiquesABC20133/26

Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Fantastique - Mes avis
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 17:32

couv30924310
GENRE :

     Fantastique

EDITEURS :
     Editions Bragelonne - 2012 - 288 pages - 18€ (Amazon)

RESUME :
Temple n'a aucun souvenir du monde avant la chute.
Du monde avant les zombies, avant les camps de survivants, avant les plaines de suie où tombent les vivants et se lèvent les morts.Temple a quinze ans, mais le temps de l'innocence est depuis longtemps révolu. Seule face à la nature, à ses miracles et à sa sauvagerie, elle est pourtant décidée à profiter de ce que la vie peut encore lui offrir, et à découvrir ce que dissimule l'horizon. Et derrière cette adolescente au coeur simple et dur, habitée par le désir d'être juste, se profile l'ombre de l'homme qui a juré de la tuer.

MON AVIS :

Pour commencer, je tiens à remercier la team de Livr@ddict et les Editions Bragelonne pour m’avoir fait découvrir ce livre à travers un partenariat.

    Dans ce livre, nous nous retrouvons dans un monde apocalyptique où les morts se sont réveillés et envahissent la Terre. Quelques hommes ont échappé aux zombies et se sont réunis pour survivre. Nous suivons Temple, jeune fille de 15 ans, qui vit seule sur un ilot éloigné du continent jusqu’au jour où, ne se sentant plus en sécurité, elle doit abandonner son île car un zombie a réussi à traverser. Et la voilà partie pour un voyage vers le sud pendant lequel elle va rencontrer des personnes de tout horizon et de toutes classes sociales (en référence au monde d’avant). Elle va faire la connaissance, malheureusement pour elle, d’Abraham Todd qui va tenter d’abuser d’elle ; mal lui en a pris car il en perd la vie. Du coup, Temple va être pourchassée par Moïse Todd, qui a jugé de venger la mort de son frère. Dans sa fuite, Temple prend en charge Maury, l’idiot comme elle le nomme afin de le confier à des personnes de sa famille.

    Temple est courageuse et n’a peur de rien. Elle vit dans ce monde apocalyptique et s’en satisfait car elle ne connait que celui-là. Elle est résignée : le monde est comme ça, c’est tout. Elle s’émerveille de tout et de rien et prend la vie comme elle vient. Elle a un bon fond et ne voit pas forcément le mal où il est.

    Le livre est raconté à la troisième personne et agrémenté de beaucoup de dialogues. Le style de l’auteur est simple et concis, il ne s’embête pas avec des descriptions interminables. Par contre, les dialogues sont dans un langage très familier.

    Le livre est en fait le voyage de Temple pendant lequel elle fait des rencontres et pendant lequel il lui arrive quelques embuches. Et puis c’est tout.

    Vous l’aurez compris, ce livre ne m’a pas emballé.

    D’une part,  j’ai été gênée par le fait que l’on ne sache pas pourquoi le monde en est arrivé là. Notre planète est envahie de zombie et on a l’impression que c’est arrivé un beau matin sans raison.

    D’autre part, je n’ai pas aimé du tout la structure du livre. Les dialogues sont mélangés dans la narration sans tiret les annonçant. Dur de si retrouvé. Les dialogues sont aussi dans un style trop familier, à mon gout, et pas forcément structurés grammaticalement correctement.

    A cela, s’ajoute le manque d’action. J’ai trouvé le livre plat sans rebondissement.

    Je n’ai personnellement pas trouvé que ce livre était un récit puissant sur l’humanité et cette histoire ne me hantera pas du tout.

    Deux points positifs : la fin à laquelle je ne pensais pas et le fait que la gentillesse et la philosophie de vie d’une personne peut déteindre sur une autre personne méchante à la base.


    En bref, je n’ai pas aimé cette histoire, m’attendant peut être à autre chose. Pas assez de rebondissements et d’éléments qui font que l’on ne peut pas lâcher le livre. Malgré ce fait, j’ai été jusqu’au bout du livre sans peine et sans me forcer car je voulais savoir comment ça allait finir.

    J’ai néanmoins retenu une citation du livre qui nous amène à réfléchir sur le fait qu’il faut prendre la beauté du monde quand nous la croisons et qu’il faut apprécier ce que ce monde peut nous donner.

« Les miracles, ça t’intéresse peut être pas. Mais même quand on les mérite pas, faut savoir les apprécier. On doit tous admirer la beauté du monde, même quand on est méchant. Surtout quand on est méchant. »

Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Fantastique - Mes avis
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 22:57

Blood magic, le sans ne ment jamais
GENRE
    Fantastique

 


EDITION
    La martinière Jeunesse Fiction -  Octobre 2011 - 492 pages - 14€90


RESUME
      Elle a le sang, elle a le don.
      Peu après la mort de ses parents, Silla découvre le livre de sortilèges de son père, un puissant sorcier. Et lorsque Nick rencontre Silla, sa vie bascule et de douloureux souvenirs reviennent.
      Les deux adolescents se retrouvent liès par la Magie du Sang.
      Ensemble, ils vont apprendre à maitriser les incantations, à utiliser le pouvoir de leur sang, capable de redonner la vie. Pour le meilluer et pour le pire.


MON AVIS

A la librairie, j’ai été attirée par la couverture et surtout le rouge de la fleur et des oiseaux. Cette couverture représente exceptionnellement bien l’atmosphère sombre de l’histoire qui se déroule en grande partie dans un cimetière. La couleur symbolise bien le sang qui est le fil rouge (sans jeu de mot !!!) tout au long du roman.

 

Idée originale de l’auteur : le changement de narrateur ; En effet, on alterne entre Silla et Nicholas ; les deux protagonistes de l’histoire. On pourrait penser que ce style narratif est gênant mais pas du tout, les deux points de vue s’enchainent merveilleusement bien.

 

Les deux personnages principaux sont attachants grâce à leur passé triste et leur façon d’avancer néanmoins.

 

Tout d’abord, Silla Kennicot est jeune fille de 16 ans, élève au lycée, orpheline depuis le décès chargé de mystères de ses parents. Elle tente de se reconstruire, entourée de son frère et de sa grand-mère jusqu’au jour où elle reçoit le livre écrit de la main de son père qui lui dévoile la magie de son sang.

 

En deuxième vient Nicholas Pradée est élève en dernière année au lycée ; il est furieux de quitter la ville de Chicago pour venir habiter à Yaleylah dans le Missouri, tout ça à cause de sa belle-mère ; il est furieux de venir s’installer dans la maison de son grand-père dans laquelle les souvenirs de sa mère et de la magie du sang qu’elle pratiquait resurgissent.

 

Comme on s’en doute au fil de l’histoire, les deux vont se rencontrer pour se battre contre Joséphine que je ne vous présenterai pas dans cet avis de peur de trop en dire et vous laisse le plaisir de la découvrir par vous-même.

 

Au niveau du style, Tessa Gratton a une écriture limpide. Elle ne nous noie pas de détails superflus et il n’ya pas trop de personnages qui évoluent dans l’histoire. L’intrigue est bien montée et on est immédiatement mis dans l’ambiance (le « premier » chapitre se passe dans le cimetière). Au fil de l’histoire, on pense savoir, avoir compris mais un élément vient vous dire à chaque fois « non, non tu t’es trompé ».  Il n’y a de temps mort et le fait d’alterner les chapitres dans le passé et les chapitre dans le présent engendre une petite addiction à l’histoire : j’ai personnellement eu du mal à fermer le livre ; à la fin de chaque chapitre, je comptais les pages du suivants pour savoir si j’avais le temps de continuer (je lis le plus avant de partir travailler, surtout le week-end).

 

Ce livre n’est pas le début d’une saga, il est unique. Un livre compagnon ayant la même thématique du sang  est annoncé au Etats-Unis pour aout 2012 sous le titre "Blood Keeper" et serait édité pour la France par les éditions La Martinière.

 

Ce livre m’a laissé une excellente impression. Il est original par le fait qu’il n’y a ni vampire, ni loup-garou mais juste de la magie. Du coup, il sort un peu du lot de ce qui se fait beaucoup en ce moment au niveau édition et c’est ce qui m’a plu.

 

Donc je vous dirai qu’une seule chose : » Foncer, vous ne le regretterez pas ».

Et ça fait du bien de ne pas devoir attendre la suite de l’histoire !!!!


 

AUTEUR
 Tessa Gratton

Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Fantastique - Mes avis
commenter cet article

Présentation

  • : Les lectures de Didinebzh29
  • Les lectures de Didinebzh29
  • : j'ai une passion, la lecture. j'ai donc envie de la partager avec vous par l'intermédiaire de ce blog
  • Contact

Vous voulez acheter sur Amazon.fr, passer par la boutique du blog

Lecture en cours

           

Archives

Lectures communes

* 01 mars 2013 : L.C. Club de lecture Nouvelle Tendances Janvier 2013 : Délirium de L. Olivier

* 10 mars 2013 : L.C. organisée parBouchon des bois sur Livraddict : La Sélection de Kiera Cass

* 17 mars 2013 : L.C. organisée par Flo Tousleslivres sur Livraddict: Enfants de la paranoïa de Trevor Shane

* 15 avril 2013 : L.C. organisée par Petite Fleur sur Livraddict : Le chuchoteur de Donato Carrisi

Mes Challenges

bitlitbadgejeunessebadge






   
sciencefictionbadgethrillerbadge
 





  
critiquesABC2013 bandedessinebadge

Vous pouvez me trouver

facebook  livraddict      clublecture  

Mes livres sur Babelio.com