Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 21:14

Le lynx


Thriller

Edition Blackmoon

Collection Thriller

Traduit par Véronique Minder

2013

408 pages

18€

 



QUATRIEME DE COUVERTURE

Lynx. Ilves en finnois. Ris en croate. Gaupe en norvégien et en allemand, Luchs. Je peux distinguer entre un chat-lynx, un renard-lynx et unloup-lynx : même espèce de lynx mais des pelages imperceptiblement différents. C’est à cause des lynx que j’ai perdu mon boulot.

Hier, j’ai démissionné pour une stupide histoire de fourrure. Ma cliente s’appelait Anita Nuutinen et j’étais sa garde du corps. Je l’ai abandonnée en plein Moscou. Et maintenant, elle est morte, assassinée. Sauf que je ne me souviens plus de rien. Tout ce dont je me rappelle, c’est un réveil en sursaut dans une chambre inconnue, par une inconnue, et un staccato de sons discordants.

Ma seule certitude : quelqu’un essaie de me faire porter le chapeau. Et quand on est garde du corps de profession, c’est bien connu, il ne faut jamais porter le chapeau.

 



MON AVIS

C’est sans aucune appréhension que je me suis lancée dans cette lecture. Et un thriller ne pouvait que me plaire.

 

Dans ce livre, nous faisons la connaissance de Hilja Ilveskero, jeune femme garde du corps de profession, ayant appris son métier à New-York. Suite à un différent avec sa cliente, elle démissionne. Malheureusement, sa cliente se fait assassiner et tout fait croire que la coupable c’est Hilja. Celle-ci va mener sa propre enquête afin de se disculper. Qui a tué Anita Nuutinen ? Que Hilja va-t-elle découvrir ? Vous le serez en lisant le livre.

 

Tout le livre est raconté à la première personne au travers des yeux d’Hilja, ce qui nous permet de plonger directement dans l’histoire. Histoire que j’ai trouvé intéressante au niveau de l’intrigue mais un manque sérieux d’action et de vrais rebondissements a fait que j’ai eu énormément de mal à rester dans cette histoire et à arriver au bout du livre. A cela s’ajoute, un fond politique qui m’est complètement inconnu vu que cela concerne les relations entre la Finlande et la Russie. De plus, les lieux dont les noms sont imprononçables ne permettent pas de s’y retrouver. Je me suis même perdue un moment donné dans les personnages, dont les noms sont aussi imprononçables.

 

En bref, une intrigue pas trop mal mais un livre que j’ai trouvé long à cause d’un manque d’action, de rebondissement et d’un manque de connaissance de la politique finnoise.

 

Je remercie les éditions Blackmoon et Cécile pour ce partenariat.

 



Ce livre est le premier tome d’une trilogie mais il peut se lire comme tome unique.

 

D’autres avis sur

 

Logo Livraddict
Extraits et citation par ICI



L’AUTEUR

Née en 1964 à Vesanto, dans le centre de la Finlande, Leena Lehtolainen est connue comme « la réponse de la Finlande à Henning Mankell ». Elle commence à écrire très jeune, et publie, à seulement 12 ans, son premier livre. Après deux romans pour la jeunesse, Mon premier meurtre, un polar pour adultes, paraît en 1993. C’est en signant ce titre, le premier d’une série de huit, que Leena va se hisser au rang des auteurs de bestsellers. Ses lecteurs se passionnent pour les enquêtes de l’inspectrice de police Maria Kallio. Aujourd’hui, Leena Lehtolainen a écrit une quinzaine de romans. Son œuvre, récompensé par plusieurs prix littéraires finlandais, est traduite en vingt-cinq langues.

 

 

Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Policier - Thriller - Mes avis
commenter cet article
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 17:00

Les loups de kharkov GENRE

      Policier

 

 EDITEUR

     * Editions du petit caveau - Collection Sang noir - 2010 - 204 pages - 16€ (amazon)

    * Existe en version e-book - 2012 - 345 Ko - 5,99€ (amazon)

 L'AUTEUR

     Alexis Lorens

 RESUME

     Novembre 1936. A Paris, la police est sur les dents : les cadavres se succèdent, plus mutilés les uns que les autres. Seul indice, les victimes sont de jeunes et jolies danseuses de ballet.
Est-ce l’œuvre d’un psychopathe ? La machination d’une secte satanique ? Les inspecteurs Xavier Kerlann et François Hernandez ignorent qu’ils viennent de tirer le fil d’un écheveau sanglant qui les conduira de Paris à New York sur la piste d’un ennemi plus terrifiant encore…

MON AVIS
  Avec ce livre, nous voilà transportés à Paris dans les années 30 où un meurtre horrible et sanguinaire a eu lieu : une jeune femme a été retrouvée sur la voie ferrée reliant Paris à Lille, égorgée et vidée de son sang. L’inspecteur Xavier Kerlann est appelé pour mener l’enquête ce qui va l’emmener, lui et ses collègues, de Paris à New York afin de suivre le meurtrier dont ce ne sera pas le seul homicide…

  Tout au long du livre, nous évoluons dans la France de 1936 et, après une traversée de l’Atlantique sur le célèbre paquebot Le Normandie, dans le New York des années 30. L’auteur, étant bien documenté, sait retranscrire cette époque à merveille, sans nous assommer de descriptions trop longues et ennuyeuses. Se trouve, dans ce livre, juste ce qu’il faut pour nous amener à cette époque. En même temps, nous découvrons aussi une Russie dévastée et en pleine guerre entre les différents peuples. Ce voyage dans le temps m’a permise de découvrir certains éléments sur l’histoire, entre autre, de la SNCF que je ne connaissait pas et sur  la Russie des années 30.

  Le livre est divisé en 2 parties qui s’imbriquent l’une dans l’autre jusqu’à la fin du livre.

  Dans une des parties, nous faisons connaissance avec Xavier Kerlann, jeune inspecteur breton ( ) débarqué récemment à Paris. Xavier se lance à fond dans cette enquête dès le début et nous le suivons à travers son périple entre Paris et New York. Xavier est attachant surtout dans son comportement face aux filles car il est aussi intimidé devant une fille qu’il est sûr de lui dans son travail. Vous l’aurez devinez, une histoire d’amour pointe son nez au milieu de l’enquête …

  Dans l’autre partie, nous suivons l’histoire d’Alexandre et Viktoriya, des cosaques qui ont fui leur pays. Nous en apprenons plus au fil des chapitres qui leur sont consacrés et nous les suivons dans leur quête pour se délivrer de la malédiction qui frappe leur famille depuis plusieurs générations. Leur histoire nous est contée par des flashbacks qui s’intègrent parfaitement bien dans l’histoire.
  Ces deux parties sont liées, vous l’aurez compris, mais là, je ne vous donnerais pas le lien. A vous de le découvrir en lisant le livre …

  L’auteur réussit, par son style, à nous emporter dans les années 30. En effet, son langage est à la fois simple et soutenu, ce qui apporte un certain charme à la lecture. En même temps, il arrive à nous embarquer dans le rythme de l’enquête avec des chapitres courts qui s’enchainent les l’un après les autres sans que l’on s’en aperçoive.

  Un petit bémol : la fin qui me laisse sur ma faim car il me manque un petit quelque chose pour avoir l’impression d’avoir fini le livre. J’ai trouvé qu’il manquait une transition entre le chapitre 65 et le 66, les événements n’ayant pas de débriefing. En plus, la fin laisse à penser qu’il peut y avoir une suite, l’auteur s’étant laissé une porte de sortie dans ce sens.

  En conclusion, j’ai bien aimé ce livre malgré que la fin me laisse un peu perplexe. Je sais que ce n’est pas le seul livre de cet auteur et je vais pouvoir me pencher un peu plus sur ce qu’il a écrit, aimant bien son style.

  J’ai lu ce livre dans le cadre de l’opération Croc’ebook,  organisée par les Editions du Petit Caveau que je remercie beaucoup pour m’avoir permise de découvrir ce livre et cet auteur.
Les éditions du Petit Caveau

  Et, en même temps, cette lecture me permet de participer au 4ème challenge « Lire en Thème », organisé par Hylyirio du 15 aout au 15 septembre 2012 sur le thème de la malédiction. Si vous voulez en savoir plus, cliquez sur la bannière.

lire-en-theme---les-maledictions.png

Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Policier - Thriller - Mes avis
commenter cet article
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 18:33

La maison de soieGENRE :

  Policier

 

EDITION :

  Hachette éditions - 2011 - 359 pages (AMAZON - 15€44 / format numérique - 10€99)

 

RESUME :

  Londres, novembre 1890. Edmund Carstairs, marchand d’art, craint pour sa vie. Faute de preuves, Holmes ne peut qu’attendre. Le lendemain, ce n’est pourtant pas d’un meurtre, mais d’un vol dont Carstairs est la victime. Holmes l’avait prévu. Ce qu’il ne pouvait imaginer, en revanche, c’est qu’en confiant à Ross, l’un des Irréguliers de Baker Street, la charge de monter la garde, il l’envoyait en fait à la mort. Et qu’avec ce meurtre horrible, c’était ce que Londres a de plus sordide qui se révélait aux deux enquêteurs... « La partie reprend. » Et cette fois, Holmes et Watson n’en sortiront peut-être pas indemnes.

MON AVIS :

  J’ai lu ce livre dans le cadre du challenge « Livra’ deux pour pal’Addict » organisé par Livr@ddict. J’étais en binôme avec ma co-admin de la page facebook « Notre passion, les livres » qui avait choisit trois livres dans ma PAL dont celui-ci. Il était dans ma PAL depuis le début de l’année, c’était une bonne occasion de l’en sortir. Je la remercie d’avoir fait ce choix car je me suis régalée pendant toute ma lecture (et pour ne rien gâcher j’ai lu la majorité sur la plage face à la mer).

  Pour commencer, j’ai bien apprécié l’introduction du livre. En effet, tout part d’un manuscrit écrit pas Watson qui n’a pas pu être publié à cette époque vu qu’il révélait trop de choses qui aurait pu ébranler la société. Ce manuscrit a donc été enfermé dans un coffre pendant cent ans et ressorti pour notre plus grand plaisir.

  Nous suivons donc Sherlock Holmes et Watson dans une nouvelle enquête dans laquelle nous sommes plongés dés le départ et qui nous tient en haleine jusqu’au bout. Et franchement, le dénouement,  je ne l’avais pas pressenti du tout. J’avais pensé que certains personnages était de mèche dans une sale histoire mais je n’avais pas imaginé à quel point cette affaire était aussi sordide.

  Je vous avouerais que je n’ai pas de point de comparaison avec les aventures de Sherlock Holmes écrites pas Conan Doyle, n’en ayant jamais lu (et oui, c’est possible même si j’ai 40 ans !!!). Par contre, j’ai vu les deux films.
J’ai trouvé que le personnage de Sherlock Holmes était très prêt de la représentation que les films peuvent nous en donner : un esprit tordu mais vif qui fonctionne au quart de tour jusqu’à nous dévoiler ce qui parait évident quand il nous le raconte. Le personnage de Watson est aussi bien imaginé dans le livre : un ami fidèle qui a les pieds sur terre mais qui vendrait sa chemise pour venir en aide à son ami.

  En ce qui concerne l’intrigue, elle est rondement menée. Au fil des pages, on se pose quand même la question du rapport entre le début du roman et la tournure que l’histoire prend. Mais quand Holmes l’explique, tout est clair et évident. Tous les indices menant à la conclusion sont donné au fur et à mesure, il suffisait de les mettre dans l’ordre …

Le style d’écriture est fluide mais très recherché sans être rébarbatif et incompréhensible. L’auteur (et le traducteur) a réussi un coup de maître car j’ai été transportée à l’époque de l’histoire grâce au langage, au choix des mots et aux tournures de phrases.

  J’ai adoré ce livre que je conseille à tous même si vous n’avez pas lu les livres de Conan Doyle (il doit bien y en avoir, des gens, comme moi !!!). Pour moi, c’est un bon policier sans effusion de sang et de description trop sordide bien que le dénouement peut mettre mal  à l’aise vu la population de victimes.

  En bref, une bonne petite lecture qui m’a donné envie de lire les autres aventures de Sherlock Holmes.

http://img19.imageshack.us/img19/7835/challenge3.png

 

Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Policier - Thriller - Mes avis
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 22:25

sans laisser de traces.jpgGENRE :

Thriller

 

EDITIONS :

J'ai lu - 2012 - 575 pages

 

RESUME :

L'affaire paraissait insoluble à l'époque : une riche héritière et son fils kidnappés en Ecosse, une remise de rançon catastrophique aboutissant à la mort de la femme et à la disparition de l'enfant. Malgré l'indice découvert vingt-cinq ans plus tard, Karen Pirie, l'experte en cold cases en charge du dossier, a donc peu d'espoirs de résoudre la célèbre énigme. Une autre affaire classée occupe déjà l'esprit de la détective : en 1984, au plus fort de la grève des mineurs qui divisait le Royaume-Uni, un gréviste avait disparu sans laisser de traces, abandonnant les siens. Mais de nouveaux éléments suggèrent qu'il ne s'agissait pas d'une simple désertion. A mesure que les enquêtes avancent, Karen va de révélation en révélation et s'enfonce toujours plus loin dans les labyrinthes du mystère...

MON AVIS :
 

Grace à Karine du Club de Lecture et les éditions J’ai lu, j’ai pu découvrir cette auteure anglaise que je ne connaissais pas. Je les en remercie car ce fut une belle aventure avec ce thriller.

Val McDermid nous emmène d’une part dans les années 84/85 en Ecosse au moment de la grève des mineurs pendant laquelle a disparu un homme en abandonnant sa famille et d’autre part au moment de l’enlèvement en 1984 d’une riche héritière et de son fils qui a disparu après l’échec de la remise de rançon.

Nous sommes en 2007 et nous suivons Karen Pirie, inspecteur aux affaires non classées qui se lance dans la recherche du mineur gréviste et à qui on confie aussi l’enquête de l’enlèvement suite à la découverte d’un nouvel indice 25 ans plus tard.

Autre personnage principale : Bel Richmond, journaliste qui découvre lors d’un séjour en Toscane le fameux indice et qui voit dans cette histoire un moyen de sortir du lot et de se faire un nom dans le journalisme.

On se doute bien au fil des pages que ces 2 enquêtes vont se rejoindre mais sur ce point je ne vous en dirais pas plus afin de vous laisser le découvrir par vous-même.

Le livre se promène entre les 2 époques et entre les 2 enquêtes. L’histoire est construite comme la série « Cold Cases, affaires non classée » avec des retours dans le passé narrés comme si nous y étions. A chaque début de chapitre, nous savons où nous sommes et à quelle époque on est grâce à des indications de temps et de lieu. Cette alternance se fait sans aucune gêne pour la compréhension de l’histoire ; je dirais même que ça rajoute du mystère et que ça donne un certain rythme dans la lecture

J’ai beaucoup apprécié ce thriller déjà pour l’intrigue que j’ai eu du mal à lâcher et pour le fait que ça ressemble à la série TV que j’aime beaucoup.

En conclusion, j’ai beaucoup aimé et j’ai passé un excellent moment avec cette auteure. C’était mon premier livre de Val McDermid mais surement pas le dernier.

Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Policier - Thriller - Mes avis
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 22:04

Les-larmes-d-Aral-copie-2.jpgGENRE :

Thriller

 

EDITION :

Edtions Robert Laffont - 2012 - 462 pages

 

RESUME :

Irlande, automne 1994. En plein conflit nord-irlandais, Sinead McKeown, grand reporter de guerre, survit à l'attentat à la bombe qui tue son mari et l'enfant qu'elle porte. Très vite, la police découvre que son compagnon a été sauvagement assassinéà l'arme blanche avant même que la bombe n'explose. Les soupçons se dirigent vers Sinead. Abusivement accusée du meurtre de sa propre famille sous prétexte de liens secrets avec l'IRA, la jeune femme parvient à s'échapper. Fugitive recherchée par toutes les polices, elle n'a désormais qu'un but : retrouver les véritables meurtriers de ce massacre. Et pour cela un seul indice en sa possession : une fiole contenant des paupières humaines ornées de mystérieux tatouages.
Paris, au même moment. Un homme, presque nu et terrorisé, est pris en chasse aux alentours de la gare de Lyon par une patrouille-nuit de la BAC. Sur le point d'être interpellé, il saute dans la Seine. Quand son corps, marqué de plaies nécrosées, est repêché deux jours plus tard, les premières constatations laissent croire au suicide d'un SDF. Mais l'affaire prend une tout autre tournure lorsque les policiers qui ont manipulé le cadavre sont frappés d'un mal étrange.
Contre la DST et les experts de la DGSE, Raphaël Zeck, jeune flic du 36 quai des Orfèvres et son adjoint Drago, dit le Serbe, sont chargés de l'enquête.
Ce qu'à ce stade ni Sinead ni Raphaël ne peuvent soupçonner, c'est que leurs deux enquêtes sont liées. Le pacte qui les réunira malgré eux va les plonger dans un monde ou le crime naît de croyances ancestrales effrayantes, de manipulations scientifiques terrifiantes et de « secrets Défense »à glacer le sang.
Un monde vertigineux au coeur de la folie des hommes, là ou les « larmes d'Aral » coulent pour l'éternité...

MON AVIS :

Pour commencer je remercie Livr@ddict et les Editions Robert Laffont de m’avoir permise de découvrir cet auteur et ce roman au travers d’un partenariat.

Tout d’abord, Jérôme Delafosse a un style d’écriture que j’aime particulièrement. En effet, son style est fluide. Ses phrases sont simples sans longueur et fioriture. Elles s'enchaînent comme les actions. C'est un pur plaisir car pas de temps morts dans l'histoire. Rien que pour le style de l'auteur c'est un bonheur de lire ce livre.

Ce roman commence en Irlande où un journaliste est mort et sa femme, Sinead, se retrouve soupçonnée de l'avoir tué. Elle même journaliste, elle va se lancer dans la chasse aux indices afin de trouve la vérité.

En même temps à Paris de drôles d'événements se déroulent. Un homme se jette dans la Seine ;  quand il est retrouvé, il présente une plaie étrange et tous ceux qui l'ont approché son prix d'un mal aussi surprenant. L’inspecteur Raphaël Zeck se lance dans l’enquête qui va l’amener au beau milieu des réseaux terroristes et à une guerre entre service de police.

On se doute bien que les deux protagonistes vont être réunis à un moment donné, chose qui ne se fait pas trop attendre,  ce qui donne un autre tournant à l'intrigue.

Les personnages sont attachants et mystérieux pour certains cotés, mais nullement ennuyeux. On les découvre au fil des pages. J’aime surtout le coté tête de mule de Raphaël qui veut savoir la vérité et qui se fiche royalement de l’autorité.

Politique, guerre entre les différents services de police, histoire de l’Irlande, terrorisme, physique nucléaire …. Vous prenez tout ça bien documenté, vous mélangez et ensuite vous décortiquez pièces par pièces. Comme un puzzle, chaque élément vont s’emboiter les uns aux autres afin d’obtenir cette excellent thriller qui m’a tenue en haleine jusqu’au dernier mot et que je ne peux que vous recommander.

En plus c’est du Made in France …

Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Policier - Thriller - Mes avis
commenter cet article
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 21:31

Derniers adieux
GENRE :
     Policier

EDITEURS :
     Albin Michel - 2011 - 423 pages
    Editions Thlème - 2012 - 780 minutes


RESUME
     A Atlanta, des prostituées disparaissent sans laisser de trace. La seule à s'en soucier : l'agent du FBI, Kimberly Quincy. Mais enquête-t-elle sur des meurtres imaginaires ou sur des crimes parfaits ?

MON AVIS :

Pour commencer, je tiens à remercier le site Babelio et les éditions Thélème grâce à qui j’ai eu la chance de pouvoir lire ce livre dans le cadre de la dernière Masse Critique.

Je ne connaissais pas l’auteure et je peux vous dire qu’elle est trop forte dans son style.

Le début du livre pose les bases de l’histoire et nous fais connaitre le personnage de Kimberly Quincy, jeune enquêtrice du FBI, enceinte de 5 mois qui ne veut pas mettre pour autant son boulot de coté.

Kimberly est à fond dans son travail, elle est du genre à ne pas lâcher quand quelque chose lui tiens à cœur et l’interpelle. En même temps, elle a aussi les fameuses inquiétudes de la femme enceinte, ainsi que les envies. Elle s’en trouve attachante mais parfois je me suis fait la réflexion qu’il fallait peut être qu’elle n’oublie pas trop son état.

Une fois les bases posées, nous sommes immédiatement embarqués dans une enquête sordide et parfois dérangeante mais que nous ne pouvons arrêter car l’auteure sait distiller des infos par ci par là de façon à nous tenir en haleine jusqu’au bout.

Le style de l’auteur est happant, addictif. Elle sait décrire les événements sans tomber dans le sordide mais de façon quand même à laisser notre imagination travaillait. Elle utilise un vocabulaire simple parfois cru mais sans jamais tombé dans le vulgaire pour décrire certaines scènes. Le seul reproche (tout petit) est l’alternance des histoires car parfois je me suis retrouvée un peu perdu sans savoir où je me trouvais. Mais toutes les histoires se rejoignent à un moment et tout devient très clair et inattendu pour certains éléments.

Par contre, certaines scènes sont durs voire insoutenables.

Je ne vous en dirais pas plus de peur d’en trop dévoiler mais un conseil : si vous aimez les thrillers, foncez sur ce livre, vous ne serez pas déçus.

En bref, première découverte de cette auteure qui ne sera surement pas la dernière.

Un petit conseil (et oui encore un !!!) : arachnophobes, abstenez-vous …

 

Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Policier - Thriller - Mes avis
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 22:41
La dame en noir
 GENRE :
    Thriller
 
EDITION :
    les éditions L'Archipel - 2012 - 217 pages
 
RESUME :
    Angleterre, début du XXe siècle. Par un mois de novembre froid et brumeux, Arthur Kipps, jeune avoué londonien, est dépêché dans le nord du pays pour assister aux funérailles d'Alice Drablow, 87 ans, puis trier ses papiers en vue d'organiser sa succession.
À Crythin Gifford, village où Kipps pose ses valises, les habitants lui battent froid dès qu'il prononce le nom de feue Mme Drablow, unique occupante du Manoir des Marais, demeure isolée, battue par les vents et située sur une presqu'île uniquement accessible à marée basse.
Lors de l'inhumation, dans une église quasi déserte, Arthur remarque la présence, un peu en retrait, d'une femme tout de noir vêtue, le visage émacié, comme rongée par une terrible maladie. Il l'aperçoit ensuite dans le cimetière, mais elle s'éclipse avant qu'il ait le temps de lui parler...
Cette femme en noir, Arthur la verra de nouveau aux abords du manoir, une fois qu'il s'y sera installé pour commencer son travail. Mais se produisent alors nombre de phénomènes mystérieux qui ébranleront le jeune homme et feront vaciller sa raison...
Comme il l'apprendra peu à peu, une malédiction plane sur ces lieux...

MON AVIS :
Pour commencer ce billet, je tiens à remercier Karine du Club de Lecture et les éditions L’Archipel pour m’avoir permis de découvrir ce livre dans le cadre d’un partenariat.

J’ai pris connaissance de ce livre car sortait au cinéma le film éponyme avec Daniel Radcliffe comme acteur principal. Ayant bien envie de voir le film mais préférant lire le livre avant, je me suis donc laissé tenter par ce petit livre (217 pages). De plus, la couverture m’a attirée avec ces couleurs dans les tons gris et cette phrase « Croyez-vous aux fantômes ? ».
 
Tout commence par un soir de Réveillon de Noël dans la demeure d’Arthur Kipps où toute sa famille est réunie. Après le repas, ses enfants commencent à raconter, au coin du feu, des histoires de fantômes, ce qui met Arthur mal à l’aise. Et nous voilà à « écouter » l’histoire de fantôme qu’Arthur a connu.
Cette histoire nous emmène en Angleterre au début du XXème siècle en plein mois de novembre pendant lequel Arthur, jeune notaire londonien, doit partir  à Crythin Giffors, région marécageuse pour assister aux funérailles d’Alice Drablow et pour trier les papiers en vue de la succession. Dans ce village, dès qu’il prononce le nom de la défunte, les habitants se ferment à toute discussion et personne ne veut entendre parler de son manoir qui est isolé sur une presqu’île accessible seulement à marée basse. A cela, s’ajoute l’apparition d’une femme vêtue en noir avec un visage émacié et rongé par la maladie.

Dès le début, j’ai bien aimé le personnage d’Arthur qui est fonceur et qui n’a peur de rien. Son seul but est de réussir cette mission et pouvoir prendre de l’avancement professionnel afin de vivre avec sa bien-aimée. Au fil des pages, ses certitudes vont être mis à mal ainsi que ses croyances.
L’histoire est contée à la première personne ce qui m’a permis de me mettre à la place d’Arthur et de ressentir ses angoisses, ses peurs et sa peine.
L’auteure, par son style, a réussi à m’emmener dans ces paysages anglais où tout parait gris, humide, froid et inquiétant. Les lieux sont bien décrits mais juste ce qu’il faut pour ne pas alourdir le récit et pour ne pas que cela devienne ennuyeux. Elle a su distiller aussi une atmosphère pesante par laquelle je me suis laissé happer complètement et qui a su me faire frissonner plus d’une fois.
On comprend assez vite l’histoire car tous les éléments s’imbriquent assez rapidement. Par contre, je ne m’attendais pas à cette fin tout simplement horrible et qui fait froid dans le dos.
 
C’était mon premier livre de cette auteure et j’ai appris qu’elle en avait écrit d’autre. Et franchement je pense en lire certain car j’aime bien son style.
 
Ce livre a été adapté au cinéma et est sorti en mars. En voici la bande annonce (personnellement, je ne l’ai visionné qu’une fois le livre fini afin de me faire mes propres décors)


En bref, j’ai bien aimé ce livre surtout pour l’atmosphère pesante et les décors sombres et froid qui ont su me faire frissonner. Ce livre se lit assez vite mais, un petit conseil, évitez de le lire le soir avant de dormir si vous voulez que votre sommeil soit réparateur.
Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Policier - Thriller - Mes avis
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 17:39

le-mystere-de-l-arche-sacree.jpg
GENRE :

     Thriller

 

EDITIONS :

     Editions Belfond Noir - 2011 - 415 pages

     Editions Livres Audio V.D.B. - 2011 - 12h48min

 

RESUME :

     De Rome à Jérusalem en passant par Belfast, l'Arizona et l'Égypte, une course à perdre haleine à la recherche de mystérieuses reliques provenant du tombeau du Christ. Un thriller efficace mêlant archéologie, science et théologie, sur fond de conflit au Moyen Orient.

    Israël, site de Qumrân, lieu de découverte des manuscrits de la Mer morte. Amit, archéologue israélien, et Julie, égyptologue française, découvrent l'existence d'une grotte abritant une jarre et trois parchemins étranges. À peine commencent-ils à en déchiffrer les hiéroglyphes qu'un inconnu tente de les tuer - et dynamite la grotte.

    Vatican. Charlotte Hennesey, brillante généticienne américaine, est kidnappée. Trois mois à peine après avoir analysé dans le plus grand secret un mystérieux ossuaire provenant du tombeau présumé du Christ...

    Tout porte à croire que derrière ces actions criminelles se cache une inquiétante organisation, la société du Temple. Un groupe qui fait tout pour hâter l'avènement d'une terrible prophétie...

MON AVIS :
 

  Vu le résumé, je me suis laissé tenter. Quand on m’annonce un thriller ésotérique, je fonce.

 
Durant toute l’histoire, nous suivons d’un coté Charlotte Hennesey, généticienne brillante et le père Donovan qui nous font voyager des Etats-Unis au Vatican ; Charlotte et Donovan sont poursuivis par des tueurs qui veulent récupérer une chose en leur possession. D’un autre coté, en Israël, nous rencontrons Amit, archéologue israélien et Julie, égyptologue ; Julie et Amit font une découverte sur le site des manuscrits de la Mer Rouge et sont victimes d’un tueur qui veut les empêcher de continuer leurs investigations. Nous suivons aussi Aron Cohen dont le rôle reste mystérieux un bon moment et se dévoile comme étant le fil conducteur de l’histoire.

 
Le livre commence à Brooklin en 1967 afin de poser la base de l’histoire, puis nous partons au Vatican de nos jours où nous prenons connaissance de faits antérieurs (faits qui font l’intrigue d’un autre livre du même auteur « le secret du  10ème tombeau). Ensuite nous embarquons pour Israël, puis à Belfast et ensuite en Arizona pour enfin nous partager essentiellement entre Israël et le Vatican.

 

  Dés le départ, je me suis trouvée complètement perdu dans les lieux. Trop de changement d’un chapitre à l’autre, au point que j’avais du mal à savoir où j’étais et avec qui. Une fois que l’on connait tous les acteurs et tous les lieux, ça va mieux, j’ai réussi à me poser et à suivre l’intrigue du roman qui nous tient en haleine jusqu’à la fin.

  Autre bémol sur ce livre : trop de descriptions inutiles et superflues. En effet, l’auteur donne trop de détail sur la signification des mots, trop de traductions de mots étrangers. Et ceci noie l’histoire et l’alourdit au point que ça devient même pénible à lire.

  De plus, ce livre n’est pas forcément annoncé comme étant la suite du secret du 10ème tombeau, mais un conseil lisez d’abord l’autre livre car certains éléments sont repris dans celui-là. Mais ce livre peut aussi être lu individuellement.

 

  En bref, j’ai été un peu déçue par ce livre. Je l’ai apprécie pour l’intrigue et l’action qui s’enchaine jusqu’à la fin. Mais j’ai été gênée par la multitude de lieux dès le départ et le trop grand nombre de descriptions. C’était mon premier livre de cette auteur et, du coup, je ne sais pas si je renouvellerai l’expérience.

Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Policier - Thriller - Mes avis
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 18:12

le-cycle-de-l-homme---01---les-arcanes-du-chaos.jpgGENRE :

     Thriller

 

EDITIONS :

     Albin Michel - 206 - 458 pages

     Pocket - 2008 & 2009 - 551 pages

     Livre audio VDB - 2008 - 14h05min

 

RESUME :

     Célibataire parisienne sans histoires, Yael est loin de se douter qu'il existe des secrets qui mettent en danger ceux qui les découvrent. Le jour où des ombres apparaissent dans ses miroirs pour lui parler codes secrets et sectes millénaires, elle se croit folle ou possédée.

     Projetée dans un jeu de piste infernal, pourchassée par des tueurs, Yael se retrouve au cœur d'une lutte ancestrale. Des catacombes de Paris aux gorges hantées de Savoie, jusqu'au New York des milliardaires, la vérité ne doit pas survivre.

     Qui n'a jamais rêvé de tout savoir sur l'assassinat de JFK ? Sur le 11 septembre ? Et si l'histoire n'était que manipulation ? Quand le diable s'en mêle, la terreur ne fait que commencer...

 

MON AVIS :

      Maxime Chattam, je connaissais de nom sans jamais avoir ouvert un de ses livres. Quand j’ai vu à la bibliothèque municipale que je pouvais faire sa connaissance via les livres audio, j’ai sauté sur l’occasion. Donc mon premier Maxime Chattam fut « Les arcanes du Chaos » et WAOUH !!!

 

      Les premiers mots qui me viennent à l’esprit quand je repense à ce livre sont Intrigue, Manipulation et Paranoïa.

      En effet, l’auteur met en place une superbe intrigue dès le premier chapitre et sait y faire pour nous tenir en haleine pendant tout le livre sans temps mort. Il a l’art de manipuler l’Histoire de telle manière que l’on peut facilement y croire, au point que, si je n’avais pas été dans ma voiture pour « lire » ce livre, j’aurais été sur le net pour vérifier ce qu’il raconte. Par contre, si vous êtes de nature paranoïaque, ne lisez pas ce livre car cette lecture n’arrangera rien ; si vous ne l’êtes pas avant de le lire, vous le deviendrez après. LOL

 

     A travers l’histoire, nous voyageons de Paris à New-York en passant par la Savoie, du mois d’août à septembre.

     A aucun moment, l’auteur dévoile l’année où se passe cette histoire, ce qui apporte un plus à la fin quand on comprend où on est et à quel moment. Jamais au fil de ma lecture, j’ai fait un quelconque rapprochement. Ce qui rend encore ce livre plus prenant qu’il ne l’est déjà.

 

     Nous suivons les aventures (et quelle aventure !!!) de Yaël, jeune femme parisienne de 27 ans, célibataire qui travaille chez un taxidermiste. Yaël est indépendante, elle se satisfait de sa vie mais en voulant que celle-ci soit mieux ; elle se retrouve embarquée dans une histoire étrange voire surnaturelle dès les premiers chapitres.

     Comme dans toute histoire, nous rencontrons aussi un beau mec (sinon ce ne serait pas marrant) en la personne de Thomas, journaliste indépendant à la carrure athlétique et au regard charmeur. Il va se retrouver embrigadé, par hasard (quoi que) dans l’histoire avec Yaël et va venir en aide à cette dernière pour démêler le fin mot de l’intrigue.

      L’histoire est entrecoupée d’extraits d’un blog qui apporte certaines précisions sur les faits énoncés. L’auteur de ce blog, Kamel Nasir rejoint même l’intrigue et apporte avec lui un peu plus de paranoïa.

 

     Au début du livre, j’ai eu l’impression d’être dans un thriller fantastique mais au fil des pages tout s’explique et tout parait possible, réalisable et réel.

     J’ai été complètement embarquée dans l’histoire ; j’ai eu peur avec Yaël, j’ai frissonné en même temps qu’elle; je me suis posé les mêmes questions. En bref, sans problème, j’ai vécu ce qu’elle vivait.

 

     Pour une première lecture de Maxime Chattam, ce fut une belle découverte et surement pas la dernière; en plus il parait que ce n’est pas son meilleur livre. J’adore son style, il s’est mettre les choses en place, sans trop en dévoiler, mais en en disant assez pour nous tenir en haleine jusqu’au dernière mot.

 

     Ce livre est le premier volume de la trilogie LE CYCLE DE L'HOMME, le deuxième étant "Prédateurs", suivi de "La théorie Gaïa". Chaque livre peuvent se lire independamment des autres.

 

     Vous pourrez lire un autre avis chez ma partenaire de blog Le petit monde de Titia en suivant ce lien.

Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Policier - Thriller - Mes avis
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 22:23
reproduction-interdite-2.jpg.jpgGENRE
    Thriller, Science fiction

EDITIONS
      Edition Orban - 1989 - 410 pages
      Edition France Loisirs - 1989 - 407 pages
      Edition Omnibus - 1999 - 410 pages
      Edition Presse Pocket - 1990 - 427 pages


RESUME
Pourquoi un biologiste de génie, qui reçut en son temps le prix Nobel pour ses travaux sur la génétique humaine, se suiciderait-il ?  Sa mort met en péril les manipulations d'un mystérieux service secret et éveille la curiosité de Norbert Rettinger, un jeune juge intègre. Tel un puzzle, les pièces de ce dossier - écoutes téléphoniques, rapports d'expertises, piratage d'ordinateur... - déroulent le fil d'une aventure incomparable puisqu'elle est celle de la vie même. Cette vie sur laquelle une science qui joue à l'apprenti sorcier s'arroge tous les droits. Tenace et obstiné Rettinger, aidé de son ordinateur, Agatha, et d'un commissaire de police pas tout à fait comme les autres, poursuit son enquête jusqu'au bout de l'horreur. Mais nul ne dévoile sans risque la vérité sur une société dénaturée.


MON AVIS
J’ai lu ce livre, il y a fort longtemps mais je m’en rappelle comme si c’était hier tellement l’histoire m’a marquée.    

Mélange de science-fiction et d’anticipation,  l’histoire a pour sujet le clonage et les dérives possibles de cette révolution scientifique. C’est même le premier roman publié sur ce thème.

Jean-Michel Truong, qui est expert en intelligence artificielle et à ses heures perdues écrivain, joue avec nos nerfs jusqu’à la fin du livre en possédant l’art et la manière de donner petit à petit les indices nécessaires à la résolution de l’enquête, de faire monter l’angoisse au fil des pages.

La façon dont est écrit le livre peut déconcerter certains lecteurs. En effet, le livre se présente sous la forme d’un dossier d’instruction constitué de rapport d’espions ultra confidentiels, de transcriptions d’écoutes téléphoniques et de rapports d’autopsie et se lit comme un enchainement de pièces diverses et variés. Mais pas d’inquiétude à avoir, on entre facilement dans le livre et on est rapidement happé par l’histoire car l’auteur fournit avec justesse des informations précises avec un fabuleux pouvoir d’anticipation.

Ce livre s’adresse à tous les lecteurs passionnés d’enquêtes policières et à tous ceux qui adore les romans dystopiques.

  Amazon


AUTEUR
[Biographie & Bibliographie] TRUONG JEAN-MICHEL

Repost 0
Published by les-lectures-de-didinebzh29 - dans Policier - Thriller - Mes avis
commenter cet article

Présentation

  • : Les lectures de Didinebzh29
  • Les lectures de Didinebzh29
  • : j'ai une passion, la lecture. j'ai donc envie de la partager avec vous par l'intermédiaire de ce blog
  • Contact

Vous voulez acheter sur Amazon.fr, passer par la boutique du blog

Lecture en cours

           

Archives

Lectures communes

* 01 mars 2013 : L.C. Club de lecture Nouvelle Tendances Janvier 2013 : Délirium de L. Olivier

* 10 mars 2013 : L.C. organisée parBouchon des bois sur Livraddict : La Sélection de Kiera Cass

* 17 mars 2013 : L.C. organisée par Flo Tousleslivres sur Livraddict: Enfants de la paranoïa de Trevor Shane

* 15 avril 2013 : L.C. organisée par Petite Fleur sur Livraddict : Le chuchoteur de Donato Carrisi

Mes Challenges

bitlitbadgejeunessebadge






   
sciencefictionbadgethrillerbadge
 





  
critiquesABC2013 bandedessinebadge

Vous pouvez me trouver

facebook  livraddict      clublecture  

Mes livres sur Babelio.com